Rapport de l’OCPM sur la Stratégie centre-ville

strat-centre-villeL’Office de consultation publique de Montréal vient de publier son rapport suite à la consultation qu’il a tenu sur les Orientations de la stratégie centre-ville.

Cet exercice a connu un franc-succès en terme de participation, comme le souligne en introduction du document Mme Dominique Ollivier, présidente de l’OCPM :

Un total de 3277 personnes ont pris part aux différentes activités de la consultation. Quelque 1900 personnes ont participé en ligne et un peu plus de 1350 personnes se sont déplacées pour participer au « Grand rendez‐vous du centre-ville », à la séance d’information qui a suivi, ou aux rencontres thématiques. La commission a reçu 103 mémoires, dont 53 ont été présentés lors des auditions formelles. À ce nombre, s’ajoutent 116 mini‐mémoires déposés en ligne.

Les commissaires ont produit un rapport étoffé rendant compte des préoccupations et aspirations des participants. On note dans celles-ci une nette volonté d’améliorer la qualité de vie des habitants du centre-ville et de personnes qui y transitent.

De notre côté, nous retenons surtout les recommandations touchant aux transports :

  • établir des cibles ambitieuses de diminution de la circulation automobile;
  • faciliter et accélérer le développement de l’offre de l’autopartage et lui ré-allouer plus de places de stationnement;
  • améliorer sensiblement l’offre et l’efficacité du métro et des autobus;
  • décourager fortement la circulation automobile de transit sur les artères commerciales;
  • inclure nommément la Vision zéro dans la Stratégie;
  • accélérer le développement du réseau cyclable;
  • installer des stationnements sécurisés pour vélos aux abords des stations de métro et des gares de trains;
  • tous ces gestes doivent s’accompagner de mesures de suivis, de collectes de données, de comptes rendus réguliers afin de développer une culture de transparence et permettre des
  • boucles de rétroactions rapides.

ainsi qu’au stationnement :

  • réduire le stationnement sur rue, électrique ou non;
  • favoriser le transfert modal et encourager le transport actif et collectif;
  • reconnaitre le centre‐ ville comme destination culturelle et commerciale pour un grand nombre de non ‐ résidents et développer une offre de stationnement hors rue spécifique à ces   activités

Sans qu’il s’agisse de propositions révolutionnaires, leur mise en oeuvre, que nous souhaitons, contribuera à réduire notre consommation d’énergies fossiles.

Finalement, le rapport fait mention du projet de REM de la CDPQ, soulignant que « la majorité des participants s’étant exprimés sur le sujet s’oppose au projet de REM dans sa forme actuelle, pour une série de raisons relatives au tracé et à l’emplacement des stations, le choix technologique, le modèle économique et le rendement environnemental ».

Rapport de l’OCPM sur la Stratégie centre-ville
Marqué comme: