Transport actif en région urbaine

Le terme « transport actif » désigne principalement la marche et le cyclisme comme modes de transport.
En moyenne, l’utilisateur de modes de transport actif est en meilleure forme physique, moins obèse et moins à risque de maladie cardiovasculaire que la personne qui n’utilise que les transports motorisés.
Le passage du transport motorisé au transport actif peut offrir à la société des avantages comme une réduction des émissions de polluants de l’air et de gaz à effet de serre, une diminution du bruit de la circulation, ainsi que des quartiers plus habitables en raison de la réduction du nombre d’automobiles.

Par contre, le transport actif n’est pas exempt de risques pour la santé. La personne qui le choisit est plus à risque de blessure liée aux collisions que l’utilisateur de véhicule à moteur. L’utilisateur de modes de transport actif peut aussi s’exposer à des niveaux élevés de pollution atmosphérique.

Pour en savoir plus, consulter l’étude Transport actif en région urbaine du Centre de collaboration nationale en santé environnementale.

Transport actif en région urbaine
Marqué comme: