Anti publisac : le dernier droit

En théorie, la Ville de Montréal a accepté nos idées pour réduire les tonnes de déchets dues aux circulaires hebdomadaires, alors il ne reste plus qu’à amener les conseillers à passer aux actes.

En poids, les rebuts générés par les sacs hebdomadaires de circulaires constituent l’équivalent de 62 autobus abandonnés dans les rues de Montréal, CHAQUE SEMAINE. Contrairement à ce que les distributeurs laissent entendre, ce mélange de plastique et de papier n’est pas recyclable tant que les deux matières ne sont pas séparées, ce que les centres de tri débordés n’arrivent pas à faire.

La solution que nous proposons est simple: 1- il faut bannir les sacs de plastique, et 2- il faut livrer les circulaires seulement aux personnes intéressées qui affichent une autorisation sur leur boîte à lettres. La Ville ayant accepté d’incorporer ces idées dans son Plan directeur de gestion des matières résiduelles (adopté en août 2020), il ne reste plus qu’à insister pour qu’elle passe aux actes sans tarder. Nous avons donc besoin de volontaires prêts à dire aux conseillers municipaux que cette initiative ne doit pas être balayée sous le tapis, et nous avons préparé un guide à cet effet. SVP, donnez-nous deux minutes de votre temps!

Les groupes qui nous appuient :

● Les Ami(e)s de la Terre

● l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique

● l’Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement

● la Coalition Climat Montréal

● le Conseil des Canadiens

● Environnement jeunesse

● Équiterre

● la Fondation David Suzuki

● Greenpeace Canada

● Nature Québec

● le Projet Réalité climatique

● le groupe autochtone RAVEN

● Sierra Club

Aide requise : Mobilisation

Date du fin du projet : 2021-06-30

Contact : CharlesMontpetit@yahoo.com

Liens vers plus d’information:

www.antipublisac.com

www.facebook.com/antipublisac

Anti publisac : le dernier droit