Conseil d’administration

Conseil d’administration 2021-2022


Jean-François Boisvert, président

Spécialiste en gestion de l’information, auteur et militant écologiste, Jean-François Boisvert oeuvre depuis plusieurs années au sein du Réseau québécois pour la simplicité volontaire et d’Action Climat Montréal. Membre fondateur de la Coalition climat Montréal, il croit en l’importance de lutter pour un monde plus sain, une société plus juste et une économie plus soutenable.


Lydia Zemke

Lydia Zemke apporte sept ans d’expérience professionnelle en politique environnementale internationale auprès du Programme des Nations unies pour l’environnement où elle a travaillé sur divers projets dans le domaine de la biodiversité et les solutions fondées sur la nature. En tant que membre du conseil d’administration, Lydia envisage d’assurer l’adoption d’actions environnementales ambitieuses au niveau local. Elle est surtout menée par l’objectif que Montréal devienne la première ville carboneutre en Amérique du Nord ainsi qu’un modèle international pour les transitions urbaines. Lydia détient une maîtrise en gestion et un baccalauréat en sciences politiques et développement international. Elle poursuit présentement des études doctorales à l’Université Collège London où elle examine les approches innovantes pour la transition vers une économie verte et sobre en carbone.


Lianne Barnes

Lianne Barnes est diplômée en communication (baccalauréat) et en gestion des relations publiques (diplôme d’études supérieures). Sa vie professionnelle est orientée vers l’industrie verte en établissant des relations avec des producteurs de plantes et d’arbres pour des projets d’écologisation partout en Amérique du Nord. Lianne est aussi passionnée par l’urbanisme et croit au pouvoir des « Smart Cities ». Son objectif est de connecter et de soutenir un réseau de personnes qui, ensemble, peuvent réellement avoir un impact par l’éducation et les actions dans les communautés locales.


France Levert

France Levert détient une maitrise en urbanisme de l’Université de Montréal ainsi qu’un baccalauréat en gestion des affaires de l’Université du Québec à Montréal. Elle s’est également intéressée lors d’études doctorales aux facteurs qui influencent les comportements et décisions des organisations en matière d’environnement. Comme urbaniste, elle assure la présidence du Comité Développement durable de l’Ordre des urbanistes du Québec. Elle a reçu le Mérite 2022 du Conseil interprofessionnel du Québec pour ses contributions au développement de sa profession et l’impact de ses réalisations sur son Ordre.

Active en environnement depuis plus de 30 ans, elle est engagée à titre personnel dans diverses organisations. Elle préside actuellement le CA du Réseau québécois des groupes écologistes et occupe la vice-présidence du Groupe Écosphère. Impliquée de longue date au Réseau des femmes en environnement, elle en a occupé la présidence plusieurs années et poursuit son engagement comme administratrice et à travers diverses initiatives portant notamment sur le genre, les changements climatiques et l’environnement ainsi que les évènements écoresponsables. Elle est membre fondatrice du Collectif Communication citoyenne, un collectif d’experts multidisciplinaires sur la communication responsable, une autre initiative du Réseau. Elle contribue au Comité de pilotage du projet Québec Zen du Front commun pour la transition énergétique. En tant que montréalaise, elle participe depuis 2015 à la Coalition Climat Montréal et au Collectif Démocratisons Montréal.

À titre professionnel, dans le secteur énergétique et des évaluations environnementales, elle a dirigé des équipes diversifiées et réalisé un grand nombre d’études, divers projets de recherche et de développement de politiques, stratégies et approches dans le domaine de la durabilité, des relations avec les parties prenantes, de la responsabilité sociétale des organisations et des collectivités durables.


Bienvenu Rajaonson, vice-président

Bienvenu Rajaonson a une expérience professionnelle de plus de trente ans dans les secteurs respectivement privé, public, des ONG et des Organismes Multilatéraux et Bilatéraux. Spécifiquement, il a occupé pendant cinq années le poste de Directeur Exécutif de Conservation International à Madagascar. Par ailleurs, il a passé pendant plus de dix années à la Banque Mondiale jusqu’à sa retraite en tant que Spécialiste Principal en Environnement et Chargé de projets. Au Canada, il est membre respectivement de l’Association Québécoise des Évaluations d’Impact (AQEI), de l’Association des Résidents « Demain Sud-Ouest », Administrateur de L’Académie de tennis du Sud-Ouest de Montréal (ATSOM) et il a élaboré le concept « Actions en faveur de la planète (AFPLAN) ».


Amal Melki, vice-présidente

Amal Melki détient un baccalauréat en urbanisme, ainsi qu’une maitrise en santé environnementale et en santé au travail de l’Université de Montréal.  Convaincue que les règlements en place ne sont plus adaptés à la réalité climatique actuelle et qu’un changement s’impose à tous les niveaux : local, national et international, elle a choisi de travailler à titre de bénévole dans différents organismes, dont Équiterre, Héritage Montréal, le Conseil du Bâtiment durable et la Coalition Climat Montréal, afin de soutenir la transition écologique et énergétique qui s’amorce. Amal tient à oeuvrer pour futur plus rassurant grâce à une meilleure adaptation aux changements climatiques.


Matthew Chapman, trésorier

Originaire de l’Ontario, Matthew Chapman est devenu en 2008 amoureux sans réserve des pistes cyclables montréalaises. Son expérience en beaux arts (BFA, York University), éducation (BEd, Université d’Ottawa) et commerce (MBA, HEC Montréal) ont façonné sa compréhension des défis et opportunités auxquels notre société et notre civilisation font face. Il siège sur le conseil d’administration de la Coalition Climat Montréal depuis sa fondation, et il occupe le poste de Coordonnateur des campagnes nationales chez Projet de la réalité climatique Canada depuis 2016. Il est très impatient de voir Montréal adopter une vision ambitieuse, nécessaire et prévoyante d’une ville carboneutre à l’occasion de son 400e anniversaire.


Karl Janelle

Karl Janelle est doctorant en management et chargé de cours à HEC Montréal, où ses recherches portent actuellement sur l’avenir du secteur de la santé dans le cadre de la transition socio-écologique. Ingénieur biomédical de formation, il est également stratège principal chez Poudre Noire, où il accompagne des organisations publiques et à but non lucratif dans leurs démarches d’innovation stratégique. Par l’entremise de la Coalition, Karl cherche à favoriser la transition en stimulant le débat public et en soutenant les initiatives citoyennes locales.